Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Journée internationale des personnes handicapées

[the_ad id="284873"]

Entrevue faite avec Stefany Chenier

stefany.chenier@asc-nac.gc.ca

Gestionnaire des communications

Fixée chaque année au 3 Décembre depuis 1992 par les Nations-Unies, la journée internationale des personnes handicapées vise à sensibiliser les populations sur les conditions de vie parfois très difficiles que traversent des groupes d’individus. Au Canada et selon la très citée enquête canadienne sur l’incapacité de 2017, c’est 6 millions de canadiens qui faisaient partie de ce groupe. Les chiffres sont évolutifs et l’urgence de prendre en compte leurs conditions est nécessaire si nous voulons bâtir un monde plus inclusif. Normes d’accessibilité canada est un organisme fédéral dont le but est d’identifier et d’éliminer les obstacles à l’accessibilité des personnes handicapées. L’organisme atteint ces objectifs en imposant des règles aux établissements qui relèvent de la compétence fédérale comme les immeubles gouvernementaux, les banques et les tribunaux fédéraux.

Selon l’organisation mondiale de la santé, 1,3 milliards de personnes ont atteint une situation de handicap en raison de leur âge ou d’une maladie non transmissible. Comment comptez-vous faire face à cette hausse dans les établissements qui relèvent de votre compétence? Parmi les handicaps rencontrés, quels sont les plus importants ? Est-ce qu’il s’agit d’incapacités, d’obstacles, de possibilités de ne plus pouvoir accomplir les actes normaux de la vie quotidienne ?

    1. Comment comptez-vous faire face à cette hausse dans les établissements qui relèvent de votre compétence?

Normes d’accessibilité Canada est une organisation publique créée en 2019 en vertu de la Loi canadienne sur l’accessibilité. Elle fait partie du portefeuille d’Emploi et Développement social Canada.

Les plus récentes données de Statistique Canada montrent que 27 % des personnes de 15 ans et plus, soit environ huit millions de Canadiens, ont déclaré avoir au moins un handicap en 2022. Ceci est environ deux fois le pourcentage de personnes ayant déclaré un handicap il y a 10 ans. Parmi les millions de Canadiens en situation de handicap, 72 % ont déclaré avoir fait face à une forme d’obstacle à l’accessibilité au cours de la dernière année. Ainsi, 60 % des huit millions de personnes ont déclaré avoir fait face à des obstacles pour naviguer dans les espaces publics intérieurs et extérieurs.

Jumelées au phénomène d’une population croissante et vieillissante, ces données confirment la pertinence et l’importance de notre mandat qui est de contribuer à la réalisation d’un Canada sans obstacles d’ici 2040.

Pour y arriver, nous :

  • élaborons des normes d’accessibilité,

  • faisons progresser la recherche sur l’accessibilité, et

  • partageons de l’information relative à l’accessibilité.

Ces activités s’alignent avec les secteurs prioritaires énoncés dans la Loi canadienne sur l’accessibilité.

Les normes d’accessibilité que nous créons sont fondées sur l’équité. Cela signifie qu’elles sont conçues dans une perspective d’intersectionnalité et avec l’appui de personnes ayant une expérience vécue. Cette approche vise à examiner de multiples facteurs identitaires croisés afin d’élaborer des normes dans un plus grand esprit d’inclusion. Cela permettra de garantir un accès égal à tous au Canada, quel que soit leur handicap.

Notre organisation est également unique en son genre. Nous sommes fiers d’être la première organisation fédérale dirigée par une majorité de personnes en situation de handicap.

Les personnes en situation de handicap dirigent le travail de Normes d’accessibilité Canada à tous les niveaux :

  • notre conseil d’administration est majoritairement dirigé par des personnes en situation de handicap;

  • les personnes en situation de handicap représentent plus du quart de nos employés;
  • 58 % des membres de nos comités techniques d’élaboration de normes sont des personnes en situation de handicap, ce qui dépasse toutes les organisations de normalisation dans le monde;

  • la participation de personnes en situation de handicap dans les projets de recherche est une condition d’admissibilité pour obtenir du financement dans le cadre de notre programme de subventions et de contributions pour l’avancement des normes d’accessibilité. Nous demandons à ceux qui sollicitent du financement de préciser le rôle que les personnes en situation de handicap joueront dans le projet.  

Nous incarnons vraiment le principe du « rien sans nous », que nous mettons en pratique dans tous les aspects de notre travail et de notre milieu de travail.

Notre bureau est l’un des plus accessibles au Canada. Il a été conçu selon les principes de la conception universelle par des personnes en situation de handicap. Il comporte de nombreuses caractéristiques d’accessibilité qui répondent aux besoins de tous. Aujourd’hui, nous comptons 65 employés et nous sommes l’un des meilleurs employeurs au Canada. Visitez notre site web pour en savoir plus.

De plus, nous travaillons en étroite collaboration avec tous les ordres de gouvernement et avec d’autres organisations sous réglementation fédérale, pour promouvoir l’harmonisation des normes d’accessibilité dans l’ensemble du pays, y compris au moment où nous élaborons nos normes.

Nous avons établi des relations clés avec l’ensemble des provinces et territoires afin d’harmoniser davantage les normes d’accessibilité entre les différentes juridictions. À ce jour, nous avons signé 6 protocoles d’entente avec 4 provinces : l’Ontario, le Manitoba, la Saskatchewan et la Colombie-Britannique. Consultez notre section Nouvelles pour en savoir plus.

Ces protocoles d’entente contribueront à améliorer l’harmonisation et la collaboration dans la mise en œuvre des mandats respectifs. Cela comprend l’élaboration de normes visant à promouvoir l’équité et des expériences constantes pour les personnes en situation de handicap, partout au Canada. Ces ententes visent aussi à optimiser les ressources et les efforts à travers le partage de l’information et la coordination des actions.

Enfin, d’autres organismes d’élaboration de normes s’intéressent au travail novateur que nous faisons – ici, au Canada, ainsi qu’ailleurs, sur la scène internationale. Notre processus de développement fondé sur l’équité et le contenu des normes que nous élaborons respectent les exigences les plus élevées au monde. Nous espérons encourager l’utilisation de projets d’accessibilité semblables dans d’autres pays également.

    1. Parmi les handicaps rencontrés, quels sont les plus importants ?

D’après notre expérience, aucun handicap n’est plus important qu’un autre. Nos normes sont fondées sur l’équité. Cela a pour objectif de garantir qu’aucun handicap particulier ne soit exclu, qu’une variété d’expériences vécues soient considérées et que chaque handicap soit inclus de manière à maximiser l’accessibilité pour chaque Canadien.

    1. Est-ce qu’il s’agit d’incapacités, d’obstacles, de possibilités de ne plus accomplir les actes normaux de la vie quotidienne ?

Les personnes en situation de handicap sont confrontées à de nombreuses difficultés dans leur vie quotidienne. Ces obstacles vont des barrières physiques aux barrières technologiques, en passant par les attitudes, et bien plus encore. Nous créons des normes qui ajoutent des fonctionnalités d’accessibilité et suppriment les obstacles dans 7 domaines prioritaires :

1. emploi

2. environnement bâti

3. technologies de l’information et de la communication (TIC)

4. communication, autre que les TIC

5. conception et prestation de programmes et de services

6. transport

7. acquisition de biens, de services et d’installations

En créant des normes dans chacun de ces domaines prioritaires, nous contribuons à éliminer les obstacles rencontrés par les gens dans leur vie quotidienne.

Peut-on citer quelques exemples des progrès réalisés aujourd’hui en matière d’amélioration de l’accessibilité des personnes handicapées ?

Nous touchons directement à la vie quotidienne des Canadiens lorsque nous publions des normes qui ont une incidence sur la façon dont les choses sont créées et dont les services sont fournis. En créant des documents montrant comment éliminer les obstacles pour les personnes en situation de handicap et en ajoutant des fonctionnalités d’accessibilité pour garantir un accès universel, nous pouvons avoir un impact concret sur la vie des gens.

Notre organisation a élaboré 3 normes conjointes cette année. Elles ont été codéveloppées avec le Groupe CSA :

  1. CSA/ASC B651:F23 Conception accessible pour l’environnement bâti
  2. CSA/ASC B651.2:22 Conception accessible des dispositifs interactifs libre-service, y compris les guichets automatiques bancaires
  3. CSA/ASC B652:23 Logements accessibles

Veuillez consulter notre communiqué de presse pour plus d’informations.

Plusieurs de nos comités techniques ont également publié des projets de normes pour examen public cette année. Il s’agit d’une étape essentielle de notre processus d’élaboration de normes. Les projets de normes sont les suivants :

D’ailleurs, le projet de norme CAN-ASC-5.1 Norme sur les mesures d’urgence est encore ouvert à l’examen public! Il sera ouvert jusqu’à 15 h, EST, le 13 décembre 2023.

Vous pouvez trouver tous les détails du processus d’élaboration des normes et les délais prévus sur notre site Web, sur la page de notre programme de travail et dans notre Centre d’expertise.

Le Centre d’expertise fournit les dernières informations sur nos normes et est organisé selon les domaines prioritaires indiqués ci-dessus pour la commodité de ceux qui se spécialisent dans ces domaines.

Nous avons également un impact concret sur la vie des personnes en situation de handicap grâce à la recherche que nous finançons par le biais de notre programme de subventions et de contributions pour l’avancement des normes d’accessibilité. Ce programme soutient les organismes dont la recherche contribue à :

  • identifier et éliminer les obstacles à l’accessibilité;

  • empêcher la création de nouveaux obstacles; et
  • éclairer les normes futures, y compris les nôtres.

Est-ce qu’il y a des domaines où l’accessibilité n’a pas été améliorée et sur lesquels des progrès restent à faire ?

Les besoins en matière d’accessibilité seront toujours en constante évolution. Cela veut dire qu’il y aura toujours des progrès à réaliser dans l’amélioration de l’accessibilité. Nous sommes conscients que de nouveaux obstacles pourraient survenir même après 2040.

Nous serons là pour créer de nouvelles normes ou mettre à jour celles qui existent afin de réduire, éliminer et prévenir ces obstacles. D’ailleurs, notre processus de développement de normes exige que nous les mettions à jour ou les réaffirmions dans les 5 ans suivant leur publication. Cela vise à nous assurer qu’elles sont à jour et qu’elles répondent aux besoins des gens.

Nous réfléchissons toujours aux améliorations à apporter. Vous pouvez trouver tous les détails publics sur nos normes et nos projets dans notre Centre d’expertise.

L’objectif des organismes qui militent en faveur des personnes handicapées est de fournir des services plus inclusifs. Comment finance-t-on ces services ? La covid-19 a-t-elle amplifié les problèmes d’accessibilité des personnes atteintes de handicap ?

  1. Comment finance-t-on ces services ?

Il ne relève pas de notre mandat de défendre les intérêts des personnes en situation de handicap. Nos normes pourraient s’appliquer à tous les Canadiens. Bien que les personnes en situation de handicap soient les plus touchées par ces normes, nous créons des normes qui visent l’équité, qui s’appliqueront également à tous les Canadiens et qui rendront les services plus inclusifs à grande échelle.

Tout notre travail au nom des Canadiens est soutenu par des fonds publics. Vous pouvez en apprendre davantage en consultant nos divers rapports sur notre site Web : rapports financiers.

Pour ce qui est de nos normes, elles seront disponibles et pourront être utilisées volontairement ainsi que gratuitement, une fois publiées. Nous fournissons également les rapports complets des recherches sur l’accessibilité que nous finançons grâce à notre programme de subventions et de contributions pour l’avancement des normes d’accessibilité. Ces rapports sont fournis sur demande par le biais de notre Centre d’expertise. Dans les deux cas, cette approche vise à réduire les obstacles à l’accès à ces ressources afin d’en faire profiter le plus grand nombre.

  1. La covid-19 a-t-elle amplifié les problèmes d’accessibilité des personnes atteintes de handicap ?

La COVID-19 a eu un impact important sur les personnes en situation de handicap. Elle a rendu plus difficile la mise en œuvre de fonctionnalités d’accessibilité. Elle a transféré davantage de services en ligne, créant des enjeux d’accessibilité pour plusieurs. Elle a aussi rendu impossible pour certaines personnes sensibles à l’environnement de quitter leur domicile.

Toutefois, la pandémie a permis de mettre en lumière les besoins des personnes en situation de handicap et les enjeux préexistants, et nouveaux, auxquels elles doivent faire face.

En tant que nouvelle organisation, nous avions à cette époque une capacité minimale pour répondre à cette crise. Cependant, nous avons créé plusieurs documents sur les meilleures pratiques en matière d’accessibilité pendant l’urgence du COVID-19, notamment :

Est-ce qu’il y a un message d’espoir général à adresser à nos lecteurs de la coopérative radiophonique de Toronto parmi lesquels bon nombre attendent de pouvoir obtenir des services tenant compte de leur situation ?

Notre engagement est de contribuer à bâtir un Canada sans obstacles d’ici 2040. Pour ce faire, nous élaborons des normes d’accessibilité et favorisons la recherche dans ce domaine, en accord avec les priorités établies dans la Loi canadienne sur l’accessibilité.

Nous sommes un organisme d’élaboration de normes accrédité. Cela signifie que nos normes sont reconnues comme des normes nationales du Canada. Cela nous aide à ouvrir des portes pour que le Canada puisse influencer et être un leader mondial sur les questions liées à l’accessibilité.

Notre objectif est de développer des normes basées sur l’équité et dans une option d’intersectionnalité afin qu’elles bénéficient au plus grand nombre de personnes.

Par exemple, nous avons récemment conclu l’examen public de notre projet de norme CAN-ASC-1.1 sur l’emploi. L’objectif de cette norme est de résoudre les défis rencontrés par les personnes en situation de handicap dans le domaine de l’emploi en enrayant :

  • les obstacles systémiques liés à l’emploi, et

  • les obstacles causés par des actions individuelles.

Elle vise à :

  • Développer des systèmes, des politiques et des pratiques organisationnelles.

  • Développer des soutiens structurels et faire preuve de leadership

  • Mobiliser, éduquer et créer une culture de soutien dans l’environnement de travail
  • Créer un système de gestion des (in) capacités. Répondre aux besoins d’accessibilité des personnes en situation de handicap dans l’environnement de travail

  • Identifier, prévenir et supprimer les obstacles rencontrés lors du recrutement, de l’embauche et de l’intégration au travail
  • Identifier, prévenir et supprimer les obstacles rencontrés en matière de rétention, de développement professionnel, d’équité salariale (rémunération), de gestion de la performance et de cessation (arrêt) d’emploi.

Notre norme proposera donc des exigences clés que les organisations réglementées par le gouvernement fédéral devraient envisager pour favoriser l’accessibilité et l’inclusion dans leur milieu de travail.

Chaque avancée dans le domaine de l’emploi améliorera concrètement la vie des gens. Cette norme pourrait transformer le paysage professionnel au bénéfice des personnes en situation de handicap et de tous les Canadiens. Sa publication est prévue pour l’automne 2024.

Enfin, dans le cadre de notre programme de subventions et de contributions pour l’avancement des normes d’accessibilité, nous encourageons les organismes financés à inclure en plus des personnes en situation de handicap, la participation de divers groupes de personnes aux projets de recherche (intersectionnalité).

Il s’agit de quelques exemples qui démontrent comment nous souhaitons incarner et influencer le changement maintenant. Il y a un réel momentum en matière d’accessibilité au pays et nous sommes fiers d’en être à la tête.

[the_ad id="284873"]

Plus d'entrevues

Journée mondiale sans tabac; 31 mai 2024