Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Journée internationale de la couverture sanitaire universelle: entrevue avec Catheryne Gagnon de Médecins sans Frontières

[the_ad id="284873"]

12 Décembre 2022: Journée internationale de la couverture sanitaire universelle

Le 12 Décembre 2012, l’assemblée générale des Nations Unies a adopté une résolution demandant urgemment aux États d’accélérer la couverture maladie universelle. Depuis cette date, chaque 12 décembre est commémoré comme la Journée internationale de la couverture sanitaire universelle. La coopérative radiophonique de Toronto s’est penchée sur le cas de médecin sans frontières, cette structure qui a décidé de braver les barrières liées à la nationalité pour venir au secours de populations en proie à des crises humanitaires de grandes ampleurs. Nous vous offrons un retour sur quelques unes des belles réalisations de l’organisation, en compagnie de son attachée de presse, Catheryne Gagnon et de notre chroniqueur Sianko Sambou.

Première question : Médecins sans frontière a été créé à Paris, en 1971, avec pour objectif de porter assistance à des personnes dont la vie est menacée par des conflits armés, des catastrophes naturelles, des pandémies, des crises humanitaires et sanitaires. Quel bilan dresse t’on de l’apport de médecins sans frontières dans la lutte contre la crise sanitaire liée au coronavirus?

Dès les débuts de la pandémie de COVID-19, MSF a travaillé à adapter nos opérations pour répondre aux épidémies sévères dans divers contextes, par exemple : Syrie, Yémen, Pérou, Brésil, Afrique du Sud et Venezuela. Nous avons travaillé à la prévention des infections, au traitement de patient(e)s avec des cas sévères, ainsi que la gestion de l’approvisionnement de l’oxygène. Nous avons aussi appuyé des campagnes de vaccination dans divers pays, comme le Liban, la Tunisie et l’Eswatini.

Dans le cadre de l’approvisionnement mondial en vaccins, MSF a aussi continuellement appelé à une équité vaccinale et une levée des brevets et des monopoles sur les vaccins, traitements, tests et outils de lutte contre la COVID-19. Au-delà de la COVID-19, nous continuons d’appeler à éliminer les obstacles qui empêchent les personnes d’obtenir les traitements dont elles ont besoin, et de garantir l’accès à des médicaments, tests et vaccins efficaces qui sont disponibles et abordables.

Plus d’information

Deuxième question : 100 millions de personnes tombent sous le coup de la pauvreté, chaque année, en essayant d’avoir accès à des soins essentiels. Médecins sans frontières canada fait rêver. Avec plus de 166000 donateurs privés et plus de 60 millions de dollars donnés à la seule structure de médecins sans frontières canada, vous avez réussi à financer des missions humanitaires dans 27 pays. Quel est le secret de médecins sans frontières ? Peut-on copier son mode de fonctionnement pour venir en aide à des personnes qui n’ont pas de couverture maladie universelle ?

MSF est une organisation humanitaire internationale, indépendante et médicale, composée de différentes entités, dont MSF Canada, qui contribuent au même objectif humanitaire médical soit de fournir une aide humanitaire aux personnes en fonction des besoins et sans distinction de race, de religion, de sexe ou d’affiliation politique, et ce dans plus de 70 pays. Pour ce faire, nous effectuons nos propres évaluations de besoins, et gérons directement nos projets. Nous dépendons donc de la générosité de donateurs et donatrices privé(e)s pour la majorité de nos financements, 97.1% pour être exact, qui provient de presque 7 millions de donateurs et donatrices individuelles et de fondations privées autour du monde.

Plus d’information sur notre financement ici.

Troisième question : Croissance économique propre et investissement dans la lutte contre le changement climatique peuvent-ils être un moyen de prévention des pandémies liées à des catastrophes climatiques ? Pouvez-vous nous en citer quelques unes ? On pense à la carence en eau potable qui peut entrainer certaines maladies comme le choléra. La couverture maladie universelle est-elle urgente dans des pays pauvres connaissant des catastrophes climatiques majeures comme des inondations ou encore des tremblements de terre ?

En tant qu’organisation médico-humanitaire, MSF est directement témoin de l’impact des changements climatiques et comment ils menacent la santé humaine. La crise climatique est, de toute évidence, une crise sanitaire et humanitaire. Nous répondons aux impacts directs et indirects de ces changements climatiques et de la dégradation de l’environnement, notamment : les phénomènes climatiques extrêmes, l’évolution des modèles de maladies infectieuses, la malnutrition et l’insécurité alimentaire liées aux sécheresses et températures élevées, et les pertes de moyens de subsistance pour les communautés touchées par de fortes inondations, pour n’en nommer que quelques-unes. Nous adaptons nos opérations face aux changements climatiques, tout en nous efforçant de réduire notre propre empreinte environnementale.

Il est clair qu’une action collective est nécessaire contre les changements climatiques et leurs impacts sur la santé. MSF a participé à la 27e Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques au mois de novembre, et signé la Charte climatique et environnementale pour les organisations humanitaires. Mais la réponse des organisations humanitaires n’est pas suffisante : seule une action politique concrète pour limiter les changements climatiques pourra prévenir les conséquences humanitaires, et les dirigeants politiques doivent mettre en œuvre des solutions pratiques qui incluent aussi l’accès à des soins de santé pour les personnes affectées par les conséquences des changements climatiques.

Plus d’information ici.

Quatrième question : Quels sont les services en matière de santé que peut offrir médecins sans frontières Canada à des personnes qui ne disposent pas de couverture maladie ? Je pense par exemple aux traitements de maladies comme le paludisme, la poliomyélite, la tuberculose, le VIH/SIDA ? Ces traitements peuvent-ils s’effectuer en collaboration avec des pays partenaires du canada en matière de santé ?

MSF n’a présentement pas de projets médicaux au Canada, mais nous savons que d’autres organisations travaillent à fournir des services en matière de santé pour les personnes sans couverture maladie dans le contexte canadien. Notre travail au Canada consiste à recruter du personnel médial et logistique pour nos projets, sensibiliser le public canadien aux crises humanitaires et organiser des levées de fonds pour financer nos activités médicales.

Dans les plus de 70 pays où nous travaillons, nous fournissons des soins d’urgences aux personnes qui sont victimes de catastrophes naturelles, conflits armés, épidémies et d’une exclusion à des soins de santé. Dans plusieurs contextes, nous travaillons en étroite collaboration avec les ministères de la santé locaux et autres partenaires, alors que dans d’autres contextes il n’y a aucun autre fournisseur de soins de santé. Nous nous consacrons aux interventions d’urgence, là où les besoins sont les plus grands.

Catheryne Gagnon

Attachée de presse bilingue

Médecins Sans Frontières

msfcan@toronto.msf.org

[the_ad id="284873"]

Plus d'entrevues

Journée mondiale sans tabac; 31 mai 2024