Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

TIFF 2022 – Le lycéen de Christophe Honoré, d’un deuil traumatisant à la renaissance

[the_ad id="284873"]
[vc_row][vc_column][vc_column_text]Le TIFF a signé son grand retour dans les rues du Grand Toronto en septembre dernier.
En effet, du 8 au 18 septembre 2022, réalisateurs, acteurs et membres de l’industrie des quatre coins de la planète ont fait le voyage jusqu’à la ville reine, afin de célébrer le monde du cinéma.

Alors un mois après la fin de ce festival haut en couleurs, retour sur les films visionnés par la rédaction de ChoqFm 105.1.

Dans Le lycéen, Christophe Honoré le réalisateur du film, aborde de façon très touchante la perte d’un proche. Et démontre qu’avec un soutien sans faille de la part des gens qui nous entourent, tout le monde peut, petit à petit, se remettre de la perte brutale d’un membre de sa famille.

En effet, dans ce film on fait la rencontre de Lucas, interprété par Paul Kircher, le personnage central de cette histoire poignante. Un adolescent qui va perdre son père dans un tragique accident de la route.

Alors que Lucas est déjà un jeune homme fragile, la perte soudaine de ce père dont il était si proche le chamboule et réveille en lui une sorte de détresse. C’est alors que son grand frère, interprété par Vincent Lacoste, lui propose de « monter à Paris » afin de lui changer les idées, loin de ce cocon familial brisé.

Après avoir obtenu l’approbation de sa mère, Juliette Binoche, Lucas se rend donc à Paris.
C’est là qu’il découvre un autre mode de vie, là où son homosexualité est peut être plus simple à vivre, et surtout où la vie y est si intense et différente de son Chambéry natal, que le deuil de son père semble y être plus simple à gérer.

Pourtant cette escapade parisienne ne sera pas un long fleuve tranquille et aura même réveillé les démons du jeune homme, qui sombre doucement dans une profonde dépression.

Mais aidé par le soutien de ses proches, Lucas retrouve dans les petites choses de la vie, le goût de vivre de nouveau, comme un ado de son âge.

Alors bien que ce film aborde la mort de différentes façons, il est toutefois une source d’espoir pour tous ceux qui vivent ou ont vécu un deuil.
Une manière poétique de dire qu’à la fin, on peut tous retrouver la lumière au bout de ce long tunnel.

Un article réalisé par Nathalie Salmeron.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width=”1/1″][social_buttons nectar_love=”true” facebook=”true” twitter=”true” google_plus=”true” linkedin=”true” pinterest=”true”][/vc_column][/vc_row]

[the_ad id="284873"]

Plus d'actualités

Le Grand Toronto dévoile son nouveau site web : Une expérience améliorée pour les francotorontois(es)

Que cherchez-vous?