Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Se souvenir de l’Holocauste

[the_ad id="284873"]

Cette semaine de Janvier est la semaine de la commémoration de l’Holocauste. L’UNESCO rend hommage à la mémoire des victimes de l’Holocauste le 27 janvier de chaque année. Ainsi le Grand Toronto a à coeur de continuer à sensibiliser ses lecteurs à l’histoire de ce génocide de race et de genre qui ne cesse de perdre de son intéret auprès de la nouvelle génération.

Qu’est-ce que l’Holocauste?

L’Holocauste (Shoah) est un génocide qui a eu lieu durant la deuxieme Guerre Mondiale qui fut organisé par l’État nazi et ses collaborateurs de 1933 à 1945. Les victimes de ces actions ont été principalement les Juifs (6 millions de Juifs), mais d’autres groupes en ont été touchés: les homosexuels, les gipsys, les Romas, les témoins de Jéhovah, les handicapés, et plus encore. 

L’Holocauste a été causé par plusieurs raisons distinctes:

  1. L’antisémitisme grandissant: antisémitisme était présent en Europe bien avant que ce genocide arrive. Les Nazis ont promu cette discrimination à travers différentes propagandes. La pensée ferme que les Juifs étaient de race inférieure représentant la maladie, l’injustice sociale, le déclin culturel, le capitalisme et le communisme.
  2. La guerre: Après même la signature du traité de Versailles, l’Allemagne Nazi se prépare à recidiver alors que les autres pays en pleine Grande Dépression se concentre à leur reconstruction. Laissant le champ libre aux plus grandes atrocités.
  3. Les politiques: l’Allemagne, grand perdant de la Première Guerre mondiale, voit son économie affaiblie. Le parti Nazi trouve en les Juifs l’occasion de justifier leur situation catastrophique et l’opportunité d’y remédier.
  4. La propagande: Les Nazis exercent des techniques de pression sur la population allemande par le biais de la propagande pour diffuser des idées haineuses à l’encontre du peuple Juifs afin de susciter violence, adhésion et haine. 

 

 

 

 

 

 

Pourquoi est-ce important de se souvenir?

Se souvenir de l’Holocauste c’est admettre les erreurs commises du passé

Se souvenir c’est restituer la vérité.

Se souvenir est de ne plus jamais reproduire.

Éduquer les nouvelles générations de nos mauvais actes passés permet  de construire un monde meilleur. Notre monde de demain n’est il pas la conséquence de nos actes d’aujourd’hui inspirés de nos actions passées?

 

Cette semaine prenez le temps du souvenir de l’Holocauste! À cet effet, nous vous recommandons la lecture de la problématique du genre dans l’Holocauste, en consultant l’Instagram: @womenandtheholocaust

 

Par Anais Delhomelle

[the_ad id="284873"]

Plus d'actualités

Tracés de voyage – 20 ans d’allers-retours | Exposition familiale en réalité augmentée

GT Actu