Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Règlement 17 : L’Assemblée salue les excuses officielles du gouvernement

[the_ad id="284873"]

L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (L’Assemblée) se dit satisfaite des excuses officielles présentées par le gouvernement provincial à la communauté franco-ontarienne suite à l’application du Règlement 17 qui interdisait l’usage de la langue française dans les écoles élémentaires de 1912 à 1927.

La demande d’excuses initiée par l’ACFO du grand Sudbury et proposée par le député de Sudbury, Glenn Thibeault, est une bonne nouvelle pour notre communauté qui a subi les conséquences néfastes de ce règlement privant toute une génération d’un accès à l’éducation en français. C’est ce même règlement qui avait conduit à la création de l’ancêtre de L’Assemblée afin de défendre les droits des francophones en Ontario.

« Aujourd’hui est un événement historique pour notre communauté et nous accueillons avec enthousiasme les excuses officielles présentées par le gouvernement. Ce geste va permettre de fermer la porte sur un chapitre noir de l’histoire franco-ontarienne. L’impact du règlement 17 a été lourd de conséquences pour notre communauté et malgré plusieurs avancées pour les francophones, nous subissons toujours la perte des générations assimilées. Au-delà du symbole, des actions concrètes du gouvernement devraient s’ajouter aux excuses pour réparer les torts causés. Le gouvernement pourrait notamment concrétiser le projet de nouvelle université franco-ontarienne en établissant un conseil des gouverneurs transitoire et ainsi boucler le continuum de l’éducation pour la communauté francophone de l’Ontario. », a déclaré Denis Vaillancourt, président de L’Assemblée.

[the_ad id="284873"]

Plus d'actualités

La Fédération Tricolore est à la recherche de bénévoles pour Bastille Day 2024