Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

L’Ontario consulte au sujet de changements aux offices de protection de la nature

[the_ad id="284873"]

La province crée un groupe consultatif en vue d’améliorer les efforts de protection de la nature

L’Ontario demande les opinions de la population et des intervenants dans le cadre d’un examen de la Loi sur les offices de protection de la nature visant à améliorer les opérations, les programmes et les services des offices de protection de la nature.

L’été dernier, la province a commencé un examen de la Loi sur les offices de protection de la nature. Des changements aux politiques ont été définis durant la première phase de l’examen et l’Ontario consulte à nouveau à ce sujet. Nous encourageons les Ontariens à nous faire part de leurs commentaires en ligne ou par la poste.

Pour soutenir la consultation, l’Ontario a publié un document de travail, Préserver notre avenir : Priorités proposées pour un renouvellement. La province sollicite aussi les commentaires d’un groupe consultatif d’intervenants qu’elle a créé. Elle prévoit aussi des séances de mobilisation autochtones et régionales.

Offrir des moyens nouveaux et viables de gérer des ressources naturelles clés s’inscrit dans le plan économique du gouvernement, qui vise à favoriser l’essor de l’Ontario et à concrétiser sa principale priorité, à savoir stimuler l’économie et créer des emplois. Ce plan en quatre volets consiste à investir dans les talents et les compétences, tout en aidant plus de gens à obtenir et à créer les emplois de l’avenir en élargissant l’accès à des études collégiales et universitaires de haute qualité. De plus, le plan fait le plus important investissement dans l’infrastructure publique de l’histoire de l’Ontario et investit dans une économie sobre en carbone guidée par des entreprises novatrices, à forte croissance et axées sur l’exportation. Enfin, le plan aide la population ontarienne active à bénéficier d’une retraite plus sûre.

Faits en bref

  • L’Ontario compte 36 offices de protection de la nature, qui sont des organismes locaux gérant et protégeant l’eau et d’autres ressources naturelles.
  • Quatre-vingt-dix pour cent des Ontariens vivent dans un bassin hydrographique géré par un office de protection de la nature.
Bill Mauro

 

Bill Mauro, le ministre des Richesses naturelles et des Forêts remercie toutes celles et tous ceux qui ont contribué à l’examen jusqu’à maintenant et aidé à définir les grandes priorités. «Je serai heureux d’étudier les recommandations du groupe et j’encourage tout le monde à participer activement à cette importante discussion sur la protection de la nature. » affirme-t-il.

Eleanor McMahon

« Les offices de protection de la nature aident notre province à gérer les bassins hydrographiques locaux depuis 70 ans. Ils jouent un rôle vital dans nos collectivités. C’est pourquoi nous devons continuer d’entendre les opinions des Ontariennes et Ontariens pendant l’examen. » déclare Eleanor McMahon, adjointe parlementaire de Bill Mauro, ministre des Richesses naturelles et des Forêts.

[the_ad id="284873"]

Plus d'actualités

La Fédération Tricolore est à la recherche de bénévoles pour Bastille Day 2024