Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le Théâtre français de Toronto dévoile sa saison 2019-2020

[the_ad id="284873"]

LANCEMENT DE LA 52e SAISON !

En 2017-2018, à l’occasion du cinquantenaire du TfT, la programmation offrait une série d’ « Éclats  manifestes » à ses publics, mettant à l’honneur la ville de Toronto, source d’inspiration capitale pour les artistes et siège désormais incontournable du dynamisme de la francophonie canadienne.  La saison 2018-2019 était imaginée autour d’une série de « Paroles manifestes » et s’interrogeait sur l’unicité des démarches des créateurs affiliés à la doyenne des compagnies franco-ontariennes.

Dans cette nouvelle saison, le TfT propose une série de spectacles sous la rubrique « Êtres manifestes ».  La brochure de saison (consultable plus bas) est composée d’images des « êtres » qui fabriquent l’événement théâtral et lui confèrent sa spécificité : d’un côté, les artistes et les animateurs des projets, de l’autre, nos spectateurs alliés.  Ensemble, ils font du TfT bien plus qu’un théâtre mais une réelle communauté en quête de sens.  Car, qu’on le veuille ou non, faire du théâtre en français, tout comme y assister, est plus que jamais une affirmation politique, un geste à la fois civique et ludique qu’il faut préserver à tout prix.

NOMBRE, l’événement théâtral participatif créé par Krystel Descary, Claudiane Ruelland et Alexandrine Warren coprésenté avec Crow’s Theatre en avril 2020

LA NOUVELLE SAISON EN RÉSUMÉ :

La nouvelle saison 2019-2020 du Théâtre français de Toronto (TfT) vient clore la trilogie « manifeste » imaginée par Joël Beddows, directeur artistique de la compagnie. Cette exploration des sens multiples d’un mot lourd de sens a été et est un appel à l’échange et au débat dans la durée autour de la place de l’art dans la métropole.

  • Après Corneille en 2018-2019, Ionesco fait enfin son entrée au répertoire de compagnie.
  • Les mises en scène de quatre productions seront signées par des jeunes artistes  franco-ontariens : Krystel Descary, Chanda Gibson, Dillon Orr et Pierre Simpson.
  • Témoignant de leur talent, ils partagent la saison avec des créateurs reconnus tels Joël Beddows, Nini Bélanger et André Perrier.
  • Aussi, pour la première fois dans l’histoire du TfT, les autrices et les metteures en scène sont à parité avec leurs homologues masculins.
  • Il y a autant de spectacles visant le grand public et ceux visant les familles.

LA NOUVELLE SAISON EN DÉTAILS

TfT : PROGRAMMATION GRAND PUBLIC

La saison débutera avec La Cantatrice chauve, une production du TfT, présentée du 23 octobre au 3 novembre 2019. Chanda Gibson (prix Dora-Mavor-Moore de la meilleure mise en scène d’un spectacle jeune public) prendra un malin plaisir à nous faire plonger dans le monde absurde et hilarant du grand auteur Eugène Ionesco. Chanda Gibson signera ici sa première production grand public.

Les 4 et 7 décembre 2019, la compagnie présentera la huitième édition des Zinspiré.e.s, mise en scène pour la première fois par Krystel Descary dans laquelle cinq adolescents dessinent un portrait juste et éclairant de notre société. Un spectacle écrit par la jeunesse d’aujourd’hui mais dont la pertinence et le propos transcendent les âges.

Du 5 au 9 février 2020, le TfT présentera Exercice de l’oubli d’Emma Haché, pièce finaliste du Prix du Gouverneur général en théâtre 2017. Cette coproduction avec le Théâtre populaire d’Acadie traite avec sensibilité de nos réflexions sur l’amour et ses fondements lorsqu’un homme est frappé d’amnésie suite à un accident et ne reconnait plus sa femme. La pièce est mise en scène par Joël Beddows.

Du 15 au 18 avril 2020, Nombre de Krystel Descary, Claudiane Ruelland et Alexandrine Warren sera co-présenté au Streetcar Crowsnest en collaboration avec Crow’s Theatre. L’événement théâtral participatif nous rappellera l’exquise singularité de l’échange humain et de l’importance que peut prendre une simple rencontre dans nos vies. Dans ce spectacle développé en partie lors d’une résidence au TfT, le public est appelé à même chaque représentation de devenir une « communauté ».

Enfin, du 29 avril au 10 mai 2020, le jeune metteur en scène franco-ontarien Dillon Orr présentera la plus récente pièce d’Alain Doom (récipiendaire du Prix littéraire Émergence 2016 de l’AAOF) développée dans le cadre d’une résidence d’écriture au TfT : Le Club des éphémères. Cette comédie incisive à saveur féministe fortement inspirée par l’histoire des quintuplées Dionne sera l’occasion de revoir les comédiennes exceptionnelles Hélène Dallaire, Marie-Hélène Fontaine, Diana Leblanc et Diane Losier.

TfT : PROGRAMMATION FAMILIALE

Parce que l’accès à l’art est un droit autant pour les enfants que les adultes, le TfT présentera quatre pièces destinées aux familles. Tout d’abord, du 21 au 24 octobre 2019, Petite Sorcière de Pascal Brullemans dans une mise en scène de Nini Bélanger sera jouée uniquement en matinée scolaire.  Cette jolie fable aborde avec intelligence le vivre-ensemble, la responsabilité parentale et le don de soi.

Le 1er mars, les familles seront invitées à emprunter Les Routes ignorées de Maxime Després, Maude Gareau et Olivier Monette-Milmore, une épopée russe racontée en jeu d’ombres et en marionnettes qui retrace les aventures d’un jeune garçon qui se lie d’amitié avec une créature mythique, Loup-Gris.

Le 26 avril 2020, le texte de Louise Dupré, Les Mots Secrets, répondra à la douce question : « quels sont les mots que l’on prononce à voix basse dans notre chambre » ? Une histoire dans laquelle deux jeunes partagent leur amour des mots en souvenirs et en lettres dans une mise en scène étonnante du metteur en scène franco-ontarien maintes fois récompensé, André Perrier.

Finalement, le roman à succès d’Andrée Poulin, La Plus Grosse Poutine du monde, adapté à la scène par Pierre Simpson, nous plonge dans une quête à la fois tordante et émouvante, une exploration de l’entraide, de l’ambition et des rapports parfois ardus avec nos parents.

Notons aussi que la programmation francophone visant les tout-petits présentée dans le cadre du WeeFestival sera annoncée ultérieurement.

TfT : AMBASSADEUR

En juin 2019, Le Dire de Di de Michel Ouellette, coproduit avec le Théâtre la Catapulte (Ottawa), sera présenté au Carrefour international du théâtre à Québec, une première dans l’histoire du TfT. Avant l’archipel d’Emily Pearlman, coproduit avec le Théâtre la Catapulte et l’Irréductible Petit Peuple (Québec), reprendra la route pour une nouvelle série de représentations au Québec. Le Club des éphémères d’Alain Doom sera à l’affiche pendant deux semaines au Théâtre du Nouvel-Ontario (Sudbury) avant de venir à Toronto.

TfT : ÉDUCATION ARTISTIQUE

Comme la saison passée, le TfT poursuit sa collaboration avec l’Alliance française de Toronto (AFT). Les deux institutions présenteront de nouveaux Regards croisés, série cinématographique qui associe un film thématiquement lié à chaque spectacle de la programmation 2019-2020. Le TfT sera également partenaire des camps d’été de l’AFT et continuera d’offrir dans son studio des cours de théâtre les samedis, proposant ainsi aux jeunes plusieurs occasions de s’immerger dans le monde du théâtre en français. En parallèle, le TfT poursuit son travail de médiation culturelle proposant  des ateliers et des conférences dans les écoles et mettant à la disposition du personnel enseignant et de leurs élèves des dossiers méticuleusement réalisés pour accompagner les jeunes dans leur découverte des pièces auxquelles ils assistent.

TfT : INCUBATEUR DE PROJET

En tant que moteur d’innovation et de recherche, le TfT remplira son rôle d’incubateur de projets, accueillant les auteurs Lina Blais (L’Affaire de Juliette B.), Bruno Gaudette (Rabbit’s Trail), Marie-Claire Marcotte (Flush) et Carline Zamar (adaptation du roman du Matoubor Haïti de Cécile Marotte) qui recevront tous un appui adapté à leurs besoins spécifiques. Finalement, le TfT, de concert avec le Théâtre du Nouvel-Ontario (Sudbury) et le Théâtre la Catapulte (Ottawa), appuiera les autrices Lisa L’Heureux (Rose, les deux pieds dans l’eau) et Sarah Migneron (Dans tous les sens) dans le cadre du programme provincial  « Dramaturgie en chantier ».  Le créateur Vincent Leblanc-Beaudoin travaillera également sa « performance » Le Concierge lors d’une résidence au

TfT : POUR UN THÉÂTRE ENGAGÉ DANS LA CITÉ

Le contexte politique actuel en Ontario nous démontre à quel point il est important de rendre manifeste notre attachement à notre culture et notre langue. Le TfT demeure plus que jamais un lieu de rassemblement où la création de spectacles surpasse la notion du divertissement et se positionne  maintenant comme un acteur véritablement engagé.

Pour de plus amples renseignements:

<https://joseeduranleau.us10.listmanage.com/track/click?u=ea5c4e0ad6b55b511f6bb6d30&id=d403fcc7af&e=c56445e9eb>www.theatrefrancais.com

– 30 –

[the_ad id="284873"]

Plus d'actualités

Le Musée des beaux-arts de l’Ontario appuie sur Bright Signs, une nouvelle exposition éblouissante d’art