Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

L’Association franco-ontarienne des conseils scolaires catholiques est déçue

[the_ad id="284873"]

Le lundi 19 juin dernier, le ministère de l’Éducation a annoncé que le gouvernement de l’Ontario financerait des projets de construction de nouvelles écoles et de réfection d’écoles partout en Ontario. Pour la première fois depuis longtemps, les conseils scolaires catholiques de langue française ne font pas partie de la liste des conseils scolaires qui obtiendront du financement.

L’Association franco-ontarienne des conseils scolaires catholiques (AFOCSC), soit  la voix des huit conseils scolaires catholiques de langue française de l’Ontario qui desservent plus de 75 000 élèves franco-ontariennes et franco-ontariens, se dit déçue de ce fait. « Chaque année, nos conseils membres soumettent leurs priorités au ministère de l’Éducation pour du financement en immobilisations. Dans plusieurs régions de la province, nous avons des besoins criants en immobilisations. Nous sommes d’avis que les élèves qui fréquentent nos écoles ont le droit à une expérience éducative comparable à celle de la majorité linguistique et ceci inclue les installations scolaires » déclare le président de l’AFOCSC M. Jean Lemay.

« Nombreux jugement provenant de la Cour suprême du Canada confirme ce fait et il est difficile pour nous de comprendre, voir même de rationaliser, le fait qu’aucun de nos conseils scolaires n’ont obtenu du financement pour cette ronde d’annonces. Le ministère de l’Éducation aura des explications à nous fournir, car il est impensable qu’on nous exclue et qu’on ne tienne pas compte de nos priorités » termine le président.

 

 

[the_ad id="284873"]

Plus d'actualités

Tracés de voyage – 20 ans d’allers-retours | Exposition familiale en réalité augmentée

GT Actu