Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Départ de Guy Mignault du Théâtre français de Toronto en juin 2016

[the_ad id="284873"]

Le Conseil d’administration du Théâtre français de Toronto (TfT) présidé par Michael Davenport a annoncé aujourd’hui que Guy Mignault se retirerait de ses fonctions de Directeur artistique, en juin 2016, au terme de 19 années exceptionnelles à la tête de la compagnie. En effet, lors de la réunion qui réunissait le Conseil d’administration du TfT ainsi que son équipe administrative, M. Mignault a exprimé le souhait de quitter son poste à l’aube du 50e anniversaire du Théâtre français :

« Je suis arrivé à l’occasion du 30e anniversaire. Il y avait donc un élan qui accompagnait ce chiffre rond, une conjoncture favorable, gratuite. Et je crois que le 50e anniversaire qui est à notre porte viendra avec un dynamisme précieux dont pourra profiter la nouvelle direction artistique.» a-t-il expliqué « Mais pas question de parler de retraite » précise-t-il « j’ai encore trop d’énergie pour ça ! »

Depuis 1997, Le TfT a eu la chance de bénéficier du talent inépuisable, du charisme et de la chaleur de son Directeur artistique, M. Mignault. Sous sa direction, la compagnie s’est affirmée comme institution culturelle incontournable au cœur de la plus grande ville canadienne; et ceci aussi bien auprès des francophones que parmi les francophiles. Grâce en grande partie aux surtitres, une initiative chère aux yeux du Directeur, mise sur pied en 2005, la compagnie a réussi à promouvoir son accessibilité et son caractère inclusif envers la population anglophone de la ville.

Soucieux de créer un environnement propice à l’épanouissement de la nouvelle génération de créateurs à l’instar du projet Les Zurbains mené par le Théâtre le Clou, Guy Mignault décida en 2011 de lancer Les Zinspirés, un programme éducatif visant à sensibiliser les jeunes de 13 à 18 ans au théâtre et en particulier à la dramaturgie. N’oubliant pas les plus jeunes, des cours de théâtre pour les enfants de 5 à 13 débutèrent dans le studio du TfT dès 2012. Le succès actuel de ces programmes témoigne de leur pertinence.

La contribution de Guy Mignault au monde théâtral et sa passion pour la langue française ne passèrent pas inaperçues. Il reçut le Prix Alliance de l’Alliance française de Toronto en 2004 et le prix d’excellence de Théâtre Action en 2005. Au printemps 2010, l’Assemblée Parlementaire de la Francophonie lui décerna le grade de Chevalier de l’Ordre de la Pléiade. En 2012, il reçut un diplôme honorifique en arts du Collège Boréal en plus d’un hommage du Salon du livre de Toronto pour sa contribution exceptionnelle au théâtre torontois et à toute la vie culturelle de l’Ontario français. À l’automne 2014, M. Mignault reçut des mains du Consul général de France à Toronto les insignes de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres. Le mois dernier, pour souligner l’ensemble de sa carrière et son impact sur le milieu du théâtre franco-canadien, il recevait le prix Marcus-Banque Nationale, remis par la Fondation pour l’avancement du théâtre francophone au Canada et le Théâtre français du Centre national des Arts du Canada.

Ce n’est que récemment, et suite à des événements personnels, que Guy Mignault commença à s’interroger sur son futur. « La vie a fait que j’ai perdu ma sœur l’an passé, ça fait réfléchir. » il confie « On accompagne une personne qu’on aime et qui vous dit qu’elle a encore plein de rêves à réaliser. Puis, la vie a fait que j’ai subi une crise cardiaque cette année. Couché sur un lit d’hôpital, cela vous porte aussi à réfléchir. Le temps passe. J’ai envie de voir ce que la vie me réserve.»

En dix-neuf ans, le TfT a connu une croissance remarquable, passant de 5 200 spectateurs lors de la saison 1998-1999 à près de 10 000 en 2014-2015. Quant au rayonnement de la compagnie, celui-ci a dépassé les frontières de l’Ontario. De nombreuses productions et co-productions furent présentées à travers le Canada depuis 2008, d’Est en Ouest, démontrant ainsi que le talent et la culture franco-ontarienne est en pleine effervescence.

C’est donc un théâtre robuste, reconnu pour la qualité de ses spectacles et sa créativité que laisse derrière lui Guy Mignault. « Le TfT et moi, c’est une histoire d’amour. » Conclue-t-il fièrement « Il n’y a pas de bons ni de mauvais moments pour passer le flambeau — Mais quand tout va bien, c’est mieux! »
Un appel à candidature pour le poste de Directeur artistique du Théâtre français de Toronto est consultable sur le site : www. http://theatrefrancais.com/fr/emploi/

[the_ad id="284873"]

Plus d'actualités

Le Musée des beaux-arts de l’Ontario appuie sur Bright Signs, une nouvelle exposition éblouissante d’art