Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Communiqué de presse portant sur le financement par le ministère de l’éducation de l’Ontario d’une nouvelle école secondaire catholique de langue française à Toronto

[the_ad id="284873"]

 

Toronto, le 13 décembre 2016

Lors d’une conférence de presse à Hamilton aujourd’hui, l’honorable Mitzie Hunter, ministre de l’Éducation de l’Ontario (MÉO), a annoncé que son gouvernement investira une somme de 25 087 442 $ pour la construction de nouvelles installations scolaires qui desserviront les élèves de langue française des régions de Brantford, Haldimand-Norfolk, Simcoe et Hamilton-Wentworth. Ces nouvelles installations scolaires pourront accueillir une population scolaire de 800 élèves.

Le financement additionnel annoncé est un pas de plus vers la réalisation d’un projet prioritaire pour le Conseil scolaire de district catholique Centre-Sud (CSDCCS), soit celui d’obtenir de nouvelles installations scolaires pour l’École secondaire Académie catholique Mère-Teresa. Cela fait plus de 20 ans que le CSDCCS réclame de nouvelles installations afin que ses élèves du palier secondaire puissent étudier dans des installations scolaires équivalentes à celles offertes à la majorité.

Au fil des ans et après de nombreuses réclamations et discussions avec le MÉO sur les possibilités d’obtention de financement à ces fins, le CSDCCS s’était prononcé, au printemps 2015 favorable d’unir ses efforts avec le Conseil scolaire Viamonde et le MÉO pour réaliser un projet de centre scolaire/communautaire. Ce projet a pour vision la construction de deux nouvelles écoles secondaires de langue française distinctes : une école catholique – l’Académie catholique Mère-Teresa – et une école laïque – l’École secondaire Georges-P. Vanier. Ces deux nouvelles écoles seraient réunies autour d’un centre communautaire qui desservirait la communauté de langue française de Hamilton et des environs.

Le financement annoncé aujourd’hui par le MÉO vient concrétiser la portion scolaire du projet. Afin que le projet scolaire/communautaire puisse complètement se réaliser, il reste à confirmer le financement du centre communautaire auquel serait rattaché les deux nouveaux établissements scolaires. Une demande de financement a été élaborée et a été présentée au ministère du Patrimoine canadien dans le cadre de l’Entente Canada-Ontario pour financer cette composante du projet.

Le 11 décembre 2015, le CSDCCS avait annoncé sa décision de faire l’acquisition d’un terrain situé au 16, rue Broughton à Hamilton qui avait alors été mis sur le marché par le Hamilton Wentworth District School Board. Après avoir cherché longtemps pour trouver un site idéal, et après avoir enfin conclu une offre d’achat conditionnelle, le CSDCCS ne pouvait pas laisser passer l’occasion de faire l’achat de ce terrain. Tout récemment, le CSDCCS et le CS Viamonde ont conclu une entente de copropriété pour ce terrain.

« Nous remercions le ministère de l’Éducation de l’Ontario d’avoir réaffirmé son engagement envers la réalisation de ce projet. La communauté attend depuis très longtemps qu’une nouvelle école secondaire catholique de langue française soit construite et voilà maintenant que, suite aux nombreuses démarches entreprises par le CSDCCS et la communauté, notamment le groupe #ActionACMT, davantage de familles de la région de Hamilton pourront se prévaloir de leur droit à l’éducation catholique de langue française dans des installations scolaires qui répondent à leurs besoins,» déclare Melinda Chartrand, présidente du CSDCCS.

« Je suis particulièrement heureux que le MÉO ait été sensible à nos réclamations d’augmenter le nombre de places élèves au sein de ces nouvelles installations scolaires. Le financement accordé pour 800 places élèves est une reconnaissance concrète de l’existence d’une communauté de langue française croissante et vibrante ici à Hamilton et dans la région, » souligne Marcel Levesque, conseiller scolaire pour la région de Hamilton-Wentworth.

« Je suis fière de voir des élèves présents ici aujourd’hui pour entendre que leur gouvernement leur offrira enfin des installations scolaires qui sont à la hauteur de celles qui sont disponibles aux élèves de langue anglaise dans leur région. Ceci est un beau jour et un pas en avant pour l’ensemble de la communauté de langue française, » déclare Dorothée Petit-Pas, conseillère scolaire représentant les régions de Waterloo-Brant- Haldimand-Norfolk.

« Au nom de l’administration du CSDCCS, je réaffirme notre engagement à travailler avec tous les partenaires pour que ces nouvelles installations scolaires puissent se réaliser dans le plus proche avenir possible, » affirme André Blais, directeur de l’éducation.

 

[the_ad id="284873"]

Plus d'actualités

L’AFO félicite les membres du nouveau conseil des ministres de l’Ontario

Que cherchez-vous?