Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

[the_ad id="284873"]

Oasis Centre des femmes s’associe à la Journée Internationale de Tolérance Zéro à l’égard des Mutilations Génitales Féminines

Toronto, le 6 février 2019

Comme chaque année, Oasis Centre des femmes élève sa voix contre les mutations génitales féminines et en dénonce les conséquences. Selon l’ONU, 200 millions de femmes et de filles dans le monde en sont victimes.

L’excision demeure un sujet tabou à travers le monde et cette journée vise à lever le voile sur cette pratique et lutter pour son élimination. Pour reprendre les mots de notre directrice Dada
Gasirabo : « En tant qu’organisme luttant contre toutes les formes d’abus à l’égard des femmes, nous joignons notre voix à celles des autres femmes du monde pour souligner l’importance du
leadership à tous les niveaux : national, local, communautaire, et religieux afin de dénoncer et demander à éradiquer cette pratique brutale partout dans le monde. »

Oasis Centre des femmes dénonce la violence contre les femmes sous toutes ses formes, qu’elle soit perpétrée par des hommes ou par des femmes. La violence sexuelle faite aux femmes est un obstacle à l’égalité entre les sexes et elle enfreint les droits de la personne et les libertés fondamentales.

Les mutilations génitales féminines altèrent le corps des femmes pour des raisons non médicales.

Ces pratiques vont à l’encontre de tous les droits : droit à la santé, à la sécurité et à l’intégrité physique, droit d’être à l’abri de la torture et de traitements cruels, inhumains ou dégradants, et droit à la vie lorsque les conséquences sont mortelles. Reflets des inégalités profondes entre les sexes, elles constituent une forme extrême de discrimination à l’égard des femmes et des filles.

Nous saluons l’un des lauréats 2018 du Prix Nobel de la Paix, Denis Mukwege, médecin gynécologue congolais qui a consacré sa vie à réparer les femmes victimes de viols et de mutilations génitales en temps de guerre. Au sein de l’hôpital qu’il a créé en 1999, c’est plus de 50 000 femmes qui ont pu être soignées, guéries et sauvées par ce chirurgien et ses équipes.

Il dédie son prix aux femmes victimes de violences : « C’est notre responsabilité à tous d’agir dans ce sens. Agir c’est un choix. C’est un choix d’arrêter ou non la violence à l’égard des femmes, de créer ou non une masculinité positive qui promeut l’égalité des sexes, en temps de paix comme en temps de guerre. Agir, c’est refuser l’indifférence. S’il faut faire la guerre, c’est la guerre contre l’indifférence qui ronge nos sociétés. […] Poser un acte juste n’est pas difficile. C’est une question de volonté politique. J’insiste sur les réparations ; ces mesures qui leur donnent compensation et satisfaction et leur permettent de commencer une nouvelle vie. C’est un droit humain. »

Oasis Centre des femmes est un organisme ayant pour mission d’outiller les femmes francophones du Grand Toronto et Halton-Peel, touchées par la violence sous toutes ses formes, pour qu’elles puissent améliorer leur situation et devenir totalement autonomes. Nous sommes l’agence pionnière des services en français pour la lutte contre toutes les formes de violence faite aux femmes. Nos services basés sur l’approche féministe, s’adressent depuis plus de 20 ans, aux femmes francophones de 16 ans et plus, victimes ou survivantes de violence et toutes celles touchées et/ou préoccupées par la violence faite aux femmes.

Pour plus d’information, nous vous prions de contacter Catherine Belokapov :
Tél : 416-591-6565, poste 227
Courriel/Email : catherineb@oasisfemmes.org
www.oasisfemmes.org

[the_ad id="284873"]

Plus d'actualités

Françoise Hardy est décédée

Que cherchez-vous?