Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Budget provincial: l’AFOCSC revendique sa juste part du financement pour les infrastructures scolaires

[the_ad id="284873"]

Suite à l’annonce du gouvernement de l’Ontario d’investir plus de 11 milliards de dollars dans les 10 prochaines années pour les infrastructures scolaires, l’Association franco-ontarienne des conseils scolaires catholiques (AFOCSC) revendique sa juste part pour les écoles catholiques de langue française.

Le 22 février dernier, la première ministre de l’Ontario, l’honorable Kathleen Wynne, s’excusait au nom des citoyennes et des citoyens de la province pour la mise en œuvre du Règlement 17, en 1912. Rappelons que ce Règlement a été appliqué pendant plus d’une décennie et a contribué à l’assimilation d’une génération de jeunes francophones en Ontario.

Selon Jean Lemay, président de l’AFOCSC, «le gouvernement doit assurer par des gestes concrets le développement et l’épanouissement de la communauté catholique de langue française. À l’heure actuelle, le gouvernement de l’Ontario ne semble pas reconnaître que sa politique en matière d’installations scolaires est néfaste pour notre communauté. Les conseils scolaires anglophones de plusieurs régions de la province semblent bénéficier davantage avec des subventions pour de nouvelles écoles écoénergétiques et modernes au niveau d’installations sportives. Pendant ce temps, les conseils scolaires catholiques de langue française ont de la difficulté à attirer les ayants droit et à maintenir leurs effectifs. Si le gouvernement de l’Ontario ne change pas sa politique actuelle, le résultat fera en sorte qu’une autre génération de jeunes francophones se fera assimiler. Ce serait comme si le Règlement 17 n’est jamais disparu», conclut Jean Lemay.

L’AFOCSC revendique que les conseils scolaires catholiques de langue française reçoivent des subventions équitables pour de nouvelles installations scolaires partout en province afin d’assurer la pérennité de la francophonie ontarienne.

[the_ad id="284873"]

Plus d'actualités

La Fédération Tricolore est à la recherche de bénévoles pour Bastille Day 2024